top of page

Avec un air de Millevaches !

Samedi 26 septembre, une équipe réduite mais motivée se retrouve pour le café à Saignes (15). En effet, le temps est chagrin, froid et humide et les perspectives pour la journée ne sont pas des plus réjouissantes, au moins en termes de météo …



Mais l'objectif n'est pas à la villégiature. A l'initiative de ce bon Yan, le but est de se retrouver au moins une fois pendant cette année bizarre au cours de laquelle nous reportons constamment les balades ou organisations diverses.

11 bécanes sont donc au départ. Dès la sortie du bourg, les virages s'enchaînent et nous découvrons un premier gag bien inopiné : surgissant du brouillard, un panneau annonçant un point de vue … Ce sera donc pour une autre fois !

Nous traversons Le Monteil, Menet avant une pause ravitaillement à Riom ès Montagnes réclamée par quelques insouciants …

C'est ensuite Condat et Egliseneuve d'Entraigues qui nous amènent au parking des cascades d'Entraigues. Le crachin n'engage pas à descendre le chemin qui permettrait d'admirer cette chute d'eau.



Et le doute est levé lorsque Div propose de publier des photos de cette chute d'eau. Tous adhèrent à cette solution plus pratique. Alors, voici ces vues, réalisées en 2015 (cf. http://div19.over-blog.com/2015/05/ascension-2015-encore-des-virolos.html) :


Le serpent de bécanes reprend la route en direction du lac Pavin et ondule au gré des virages de cette route magnifique. Mais le rythme est mesuré sur ces chaussées détrempées avec une visibilité précaire.

Parfois, dans une trouée le massif du Sancy dévoile ses sommets déjà blanchis …

Une petite ambiance de Millevaches !

Pause-café devant le lac où se préparent des plongeurs.


La pluie est maintenant mêlée de neige ce qui engendre une évolution de l'itinéraire initial.

Courageux mais pas téméraires, nos motards évitent les cols proches et optent pour un retour moins scabreux par Picherande (63) et La Tour d'Auvergne (63).

Nous arrivons enfin à Granges (15), sans pluie, mais sans chaleur non plus. Le reste de la troupe (les familles avec enfants, mais aussi des motards plus timides, préférant probablement la stabilité de 4 roues …) nous rejoint pour partager un cassoulet bienvenu, puisque nous nous attablons sous un préau … donc à l'air libre. Ceci afin de minimiser les risques d'éventuelle contagion.




D'ailleurs, si le port du masque est inapproprié à l'ingestion de victuailles et boissons, la distanciation est scrupuleusement respectée par tous.

Pas téméraires non plus sur ce sujet …

Merci à tous pour ces bons moments en commun et vivement 2021 avec moins de contraintes, enfin, nous l'espérons !

Comments


Post en Vedette
Posts Récents
Archive
Recherche par Tags