top of page

5 jours … pour une réussite !

Mercredi 31 mai 2017 – 13h50.

Les 2 fourgons et 2 VL dont un attelé de la première escouade du Moto-Club Meymacois sont en attente devant le circuit de Nevers Magny-Cours. Et les 5 vaillants (chiffre prémonitoire !) devisent joyeusement (Bill, Antho, Coluche, Serge et Patrice) en attendant de pouvoir pénétrer dans l'arène.

Les opérations de mise en place de l'hospitality puis du box 39 et de la cabine de chronométrage sont menées avec célérité et la petite équipe peut se restaurer dans la soirée dans l'attente de Greg. Son véhicule est aussi fortement chargé et sa remorque porte fièrement la Suzuki siglée 119 !

A 23h30, miss 119 trône sur son damier jaune et noir et les équipiers peuvent enfin penser à s'installer pour un repos bien mérité

Jeudi 1er juin

Au petit matin, nous pouvons enfin faire connaissance, physiquement, avec Anthony et son père Denis qui arrivent de Perpignan. Pendant qu'ils s'installent, la moto passe avec brio le contrôle technique et à 9h00 elle est de retour au box, ses deux pilotes prêts à en découdre !

Éric arrive aussi pour prendre sa part dans tous ces préparatifs.

Les essais libres du matin sont avant destinés à établir des réglages communs entre les deux pilotes et permettre à Anthony de prendre en main cette nouvelle machine (pour plagier Greg, même si ce ne sont pas exactement ses mots : " tu vois, c'est une vrai moto qu'il faut dompter, sans toutes ces assistances électroniques …").

La fin de matinée est conclue par les premiers essais de Romain et son ER6 lors du Trophée de France Twin Cup.

Il rentre avec la banane, aimablement secondé par Bill.

La #119 est ensuite reconfigurée avec d'anciens carénages, bleus, afin de préserver les éléments neufs pour la course.

Les pilotes auraient-ils l'intention de repousser les limites cet après-midi ?

C'est donc dans cette livrée qu'elle se présente aux photographes pendant que les pilotes s'alignent à l'autre bout de la ligne droite pour les photos de groupe :

Pour la séance d'essais libres de l'après-midi, c'est essentiellement Anthony qui est à la manœuvre. Il faut qu'il s'acclimate à cette nouvelle machine, l'apprivoise, et les chronos qui descendent régulièrement prouvent les capacités du "jeunot" à tenir sa place !

La soirée se déroule sobrement, sous la houlette de Serge qui officie à la "cambuse". Le pauvre, il doit jongler avec les plats amoureusement préparés par Zébulon … dans des quantités aptes à nourrir deux teams !

Vendredi 2 juin

Dès le matin, la troupe s'étoffe avec l'arrivée du second Éric le mécano puis d'Yves-Alain (photographe) et Anna (chrono), Brice (mécano) et Vincent (ravitailleur).

Ce n'est pas un mal puisque Greg ouvre le bal des essais qualificatifs des 8h30 et la moto peut encore avoir besoin de quelques soins, sans compter les multiples réglages à optimiser entre les deux pilotes.

A 9h25, c'est au tour d'Anthony d'aller affronter les chronos, tout en continuant à découvrir cette machine encore inconnue hier. Toute l'équipe suit sa progression !

Les résultats tombent et prouvent que nos pilotes ne font pas que de la figuration :

Pilote 1 - Greg Ortiz – 8ème à 3.504 du premier (333 Maurin) ;

Pilote 2 – Anthony Aliern – 10ème à 5.350 du premier (333 Alt).

Romain prend la suite pour sa propre séance qualif en twin cup et l'équipe de chronométrage (Anna et Eric) en profite pour se faire une séance de bronzage !

L'après-midi, on prend les mêmes et on recommence pour les secondes séances de qualification.

Nos deux pilotes améliorent sensiblement leurs résultats :

Pilote 1 - Greg Ortiz – 6ème à 2.228 du premier (333 Maurin) ;

Pilote 2 – Anthony Aliern – 8ème à 5.002 du premier (333 Alt).

Ensuite, c'est une séquence émotion. 4 teams qui pourtant s'affrontent sur la piste se retrouvent sous les mêmes couleurs de la lutte contre la mucoviscidose.

Une opération caritative organisée de main de maître par l'équipe de Nonocam.fr !

La fin de l'après-midi est dédiée aux mécanos et techniciens. Ils s'entraînent à refaire inlassablement les gestes des ravitaillements et changements de roues afin d'optimiser ces opérations dans le but de gagner aussi du temps dans les stands.

Puis ce sont les essais de nuit, un nouveau baptême pour Anthony. Il appréhende, mais revient subjugué par cette ambiance particulière : "c'est fou comme les virages te sautent à la figure au dernier moment !"

Et lorsque les pilotes partent dormir, l'équipe technique reconditionne la machine …

Samedi 3 juin

C'est Romain qui ouvre la piste ce matin pour la première course du Trophée de France Twin Cup. Il termine en milieu de tableau, à la 16ème place.

Le repas est rapidement pris sous la houlette de Francis arrivé la veille accompagné de son aide Damien, tous deux en renfort de Serge. Ils gèrent avec célérité les bons et copieux mets préparés par Zébulon !

Place ensuite au warm-up des 12h00. Derniers réglages, autant pour les pilotes que pour le technique.

Et Romain reprend la piste pour la seconde course. Il est satisfait d'avoir amélioré en terminant à la 13ème place.

A 18h10, c'est le tour de reconnaissance suivi de la mise en grille et de la présentation des teams participant aux 12h00. Les parapluies sont de rigueur et la machine est chaussée de pneus pluie !

Le départ est donné à 19h00 pour cette première manche de 6h00.

Pendant les 3 premières heures, la #119 joue en milieu de tableau (15ème, 13éme puis 18éme), notamment au grè de deux petites chutes …

Ensuite, nos pilotes ayant appris à "nager" sous ce déluge, ils améliorent régulièrement leur position et remontent au classement, 12ème à 4h00 de course, 11ème à 5h00 pour terminer 9ème et première Suzuki.

Heureusement, l'équipe s'est encore étoffée avec les bretons, dont le duo de charme au chronométrage, Bilitis et Marie (avec Damien) pour soulager Anna et Éric.

La satisfaction est de rigueur pour cette course, même si les animations (concert des tambours du Bronx et feu d'artifice ont dues être annulées) !

Et, bien que fatigués, les mécanos continuent leur mission. Il faut réviser la machine et lui redonner une saine visibilité en changeant les carénages "chiffonnés" !

Dimanche 4 juin

Dès le matin, le Team MC19 organise sa grande braderie …

En fait, tous les équipements des pilotes, abondamment rincés au cours de la nuit, sont mis à sécher sous un soleil ardent pendant que la machine est fignolée!

A 10h30, la #119 est présentée sous ses plus beaux atours ! ! !

Pendant une heure, les spectateurs peuvent côtoyer les machines, discuter avec les pilotes, récupérer des posters dédicacés … sous une belle et chaude lumière :

11h30, les machines partent pour le tour de reconnaissance, la mise en grille et la présentation des teams. La pression monte régulièrement, le paroxysme étant atteint à 12h00 par le rugissement des 34 motos s'emparant de la piste.

C'est Greg qui est à la manœuvre, en 9ème position, et après 1h00 de course, il pointe 7ème.

Les relais s'enchaînent, avec précision. L'équipe est aussi efficace sur la piste que dans les stands et après deux heures, la #119 est 4ème.

Alors que les "top-teams" accroissent la pression, la Suzuki du Team MC19 résiste effrontément, avec des moyens qui paraissent bien faibles au regard des possibilités de la concurrence (semi-remorques, cars aménagés, équipe pléthoriques de 3 à 4 pilotes et 2 à 3 motos, …) et conserve sa 6ème place dans les 3 dernières heures !

A l'arrivée, cette place de 6ème engendre une certaine euphorie qui évolue encore avec l'annonce du classement final de ces 12h00 de Magny-Cours.

La #119, un petit poucet affrontant des équipages participant, entre autre, au championnat du monde, est classée 5ème au cumul des deux courses ! ! !

Place ensuite au rangement … et à une agréable soirée de décontraction et d'une joie décuplée pour les deux heureux gagnants d'une invitation pour le Bol d'Or.

A fond dans l'Endurance moto !

Un grand bravo à toute cette équipe qui s'est dépensée sans compter, sachant parfaitement allier rigueur et bonne humeur.

Aucun "couac", pas de hausse de ton … sauf dans les délires. Un régal dans l'efficacité !

Et encore un immense merci à tous nos partenaires, une composante essentielle de cette participation, et bien présents avec nous.

Nous leur dédions ce résultat exceptionnel de par son environnement.

D'ailleurs, lorsque la liste des engagés était connue, Greg, peu bavard, s'était exprimé à l'aide d'une seule onomatopée : "Aie" ! ! !

Crédit photo, Yves-Alain Enndewell et Div19

Post en Vedette
Posts Récents